Et le périnée, on en parle?

Le périnée, tout le monde en parle, maintenant. 

Ce n’est plus tabou, et c’est tant mieux.

Il n’y a pas si longtemps, il n’apparaissait même pas dans les livres d’anatomie!

C’est un peu comme un hamac, qui ferme le bassin par le bas, composé de muscles entremêlés, tendus entre les ischions, le coccyx, le pubis et l’intérieur des ailes iliaques (os du bassin).

On délimite de façon simplifiée et fonctionnelle, le périnée antérieur, plutôt superficiel, le périnée postérieur, le plus puissant, et le périnée profond, plus difficile à percevoir au départ.

Mais, comment l’aborde-t-on?

Je suis étonnée, car à chaque fois que je demande:

  –  Connaissez vous le périnée?

la plus part du temps, on me répond:

  – Bien sûr!

Mais très rapidement, le constat est que l’on ne sait pas trop ce que c’est, comment il est constitué et comment le faire travailler.

Et c’est peu surprenant, car à part le stop-pipi rapidement évoqué en post natal, les rares rééducations périnéales post accouchement un peu survolées et jamais associées à d’autres gestes quotidiens ou sportifs, et/ou les injonctions vagues des animateurs des salles de sport qui vous lancent de temps en temps un : « … et n’oubliez pas de contracter votre périnée! », personne n’ose demander « …comment?….quand?…pourquoi?… »

Et pourtant, il est fondamental ! car il est justement le fondement de notre statique.

Il supporte nos viscères, et les pressions que subit notre caisson abdominal, dues aux variations de volumes de certains organes ( estomac, vessie, colon, utérus ), voire les hyper-pressions lors des mauvaises poussées ( constipation, accouchement ) ou des mauvaises postures d’effort ( mauvais abdominaux, port de charges lourdes sans contrôle de la statique et de la dynamique)

Homme ou femme, il est notre soutien interne.

Et même si chez la femme, de part le vide vaginal, les grossesses, et les accouchements, le périnée est plus durement malmené, chez l’homme, il ne devrait pas être négligé.

→Pour les curieux, lien sur le Périnée, en haut de l’article (Anatomie)

→Pour les audacieux: comment contracter son périnée.