Progresser dans sa pratique

Je l’ai déjà dit: avant de passer à plus difficile, il faut s’assurer que les bases sont solides.

Rien ne sert de complexifier avant d’avoir la résistance, l’endurance et la stabilité.

Aller trop vite peut être la source de mal-positions secondaires et donc potentiellement de blessures.

Si le corps n’est pas assez fort, il va tricher: soit en recrutant d’autres muscles et alors on perd l’intérêt de l’exercice en déplaçant le travail musculaire, soit en prenant des mauvaises positions et c’est là que la blessure peut venir.

Quand l’exercice de base est acquis et automatisé, alors et seulement alors, on peut complexifier.

On peut alors:

  • supprimer les aides 
  • supprimer des appuis, partiellement d’abord puis totalement
  • varier la hauteur des supports
  • varier la nature des supports 
  • rajouter du mouvement à une posture 
  • ajouter des poids ou des résistances

Avec beaucoup de patience, d’indulgence, et de persévérance au début, vous pourriez bientôt, et plus tôt que vous ne le pensez, être étonné par vos progrès!

Exemple ici avec le  demi pont